Accueil Politique Partis

Ses partisans ont été chassés de la Kasma

Abada annule un rassemblement à Oran


30 Août 2014 | 16:18
shadow

La tête de fil du mouvement d’authentification au sein du FLN, Abdelkrim Abada, est indésirable à Oran. Du moins chez les partisans du secrétaire général du parti, Amar Saidani. Ces derniers ont, dans leur dernière «œuvre», empêché un rassemblement devant étire animé ce matin par Abdelkrim Abada dans l’enceinte de la Kasma 8.


Auteur : Mohamed Salim


Bien avant l’arrivée de Abada, les partisans de Saidani se sont introduits en nombre dans le siège de la Kasma 08 saccageant les sièges avant de chasser les occupants de la bâtisse, les partisans de Abada. Ces derniers n’ont trouvé rien de mieux à faire que de se laisser guider par leurs « visiteurs » de la circonstance aux fins d’éviter les affrontements.

Les «empêcheurs» du rassemblement ont expliqué leur « acte » par le fait que « toute réunion des militants du FLN est interdite sans autorisation de la hiérarchie du parti ». Ils argumentent en exhibant un fax daté du 27 aout et signé par secrétaire général du FLN, Mustapha Mazzouz. «Ils (partisans de Abada) ont violé le règlement intérieur du parti en se réunissant sans l’aval de la hiérarchie du FLN à savoir la Mouhafadha d’Oran», a expliqué un militant proche de Amar Saidani. Les partisans de Abada, ahuris par ce qu’ils ont qualifié de «violence inouïe  et gratuite perpétrée à leur encontre», ne voient rien d’autre que de «se plaindre auprès des justiciers d’Oran».

La sagesse a, en fin de compte, primé lors que les «empêchés » quant à se réunir ont diffusé un communiqué dans lequel ils ont appelé à l’accalmie tout en œuvrant pour la «réunification des bases locales et hiérarchiques du FLN». D’autant que, semble t-il, les partisans d’Abada ont identifié les sources du mal en les endossant à Belkhadem qui vient d’étire évincé de tous les postes de l’Etat.

Son éjection a été officialisée par le communiqué rendu public par la Présidence en attendant sa mise à l’écart définitif de l’ex parti unique. C’est d’ailleurs ce point essentiel qui aurait constitué l’ordre du jour de la rencontre d’Oran. A cela d’ajoutent les débats censé se focaliser sur la réunification des rangs du FLN et l’examen des modalités d’organisation du 10 ème congrès du parti, prévu pour le premier semestre de la prochaine année.



Plus d'info

Commentaires

Laisser un commentaire

Merci Votre commentaire a été ajouté avec succés.
Commenter